06.62.54.49.12 Extranet FFE

Les 3 armes

 

  • Le fleuret est l’arme la plus légère en escrime et est aussi l’arme la plus utilisée par les débutants. C’est une arme qui a été créée dans un cadre réservé uniquement à l’enseignement et à l’apprentissage de l’escrime et du maniement des armes. De ce fait, le fleuret n’est jamais sorti des salles d’escrime. C’est une arme d’estoc (une arme dont l’attaque doit être donnée avec la pointe) et la partie du corps autorisée aux attaques de cette arme est le tronc supérieur (sauf bras et tête). C’est aussi une arme qui demande en escrime beaucoup de précision …

  • L’épée est l’arme des chevaliers ! Elle est l’arme la plus lourde en escrime.  C’est une arme d’estoc (une arme dont l’attaque doit être donnée avec la pointe) et la partie du corps autorisée aux attaques du épée est le corps tout entier. C’est une arme qui a beaucoup évolué en passant de « l’épée de cour » sous louis XIV puis par la fameuse rapière sous Louis XVI. Elle n’en reste pas moins une arme dont l’usage était principalement dans l’exercice militaire. C’est une arme qui demande aussi de stratégie en escrime …

  • Le sabre est l’arme des cavaliers ! C’est une arme à la fois d’estoc, de taille et de contre-taille c’est-à-dire qu’il est possible de toucher avec le tranchant de l’arme, le plat, le dos et la pointe. Le sabre a pour surface valide à ses attaques, tout le haut du corps (tête comprise). C’est une arme qui vient traditionnellement de la cavalerie du XIXe siècle mais on lui retrouve une origine Hongroise ! Néanmoins ce sont les italiens qui ont créé un sabre plus léger pour le rendre apte à être utilisé en duel. En escrime, c’est une arme qui a besoin de beaucoup d’explosivité et d’énergie …